ETUDES

PatrimoineXXAvignonExtraMuros

Mission documentaire et prospective sur les réalisations architecturales et urbaines d’Avignon extra muros au XXe siècle

Liste des réalisations concernées par l’étude :

Perimètre de l'étude

Comme pour de nombreuses villes françaises et européennes, le XXe siècle aura été pour Avignon celui où la croissance urbaine a été la plus forte de toute son histoire, tant au plan démographique qu’au plan spatial. L’architecture et l’urbanisme, s’inscrivant alors dans un large mouvement qualifié de moderne, auront subi également de profonds changements, dus notamment à l’industrialisation et à l’apparition de nouvelles fonctions, et auront produit un patrimoine aussi riche qu’hétérogène.

Néanmoins, dans les faits, l’abondante production architecturale du XXe siècle ne se voit reconnaître de valeur patrimoniale que dans certaines œuvres, qualifiées d’emblématiques, alors que toutes les autres, souffrant d’un désintérêt manifeste, sont sujettes au mieux à des modifications irréversibles ou tout bonnement à leur simple suppression alors que nombre d’entre elles présentent une qualité architecturale et urbaine qui les situe dans la continuité de l’histoire patrimoniale.

Au-delà de sa dimension physique, ce patrimoine du XXe siècle recèle un important patrimoine humain et culturel. C’est bien évidemment le cas pour une ville comme Avignon, où 85% de la population vit dans des portions de territoires développées principalement au XXe siècle à l’extérieur de l’historique rempart du 14e siècle.

C’est pour les raisons évoquées que la ville d’Avignon reconsidère son riche patrimoine du XXe siècle et compte mettre en œuvre toutes les mesures possibles pour mieux l’identifier, le protéger et le mettre en valeur au bénéfice de tous les avignonnais.

Dans un élan de reconnaissance plus large de ce patrimoine, la Direction régionale des affaires culturelles PACA et la ville ont lancé, en 2014, une mission d’envergure sur la production architecturale et urbaine de l’extra-muros d’Avignon au XXe siècle. Un travail de pré-inventaire et de coordination d’une étude a été confié au Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de Vaucluse (CAUE de Vaucluse), en première phase.

Le périmètre de cette étude a été intentionnellement calé, pour grande partie, sur celui des secteurs du Nouveau Programme de Rénovation Urbaine (NPRU2), d’Avignon s’étendant au sud de la ville depuis les quartiers Monclar jusqu’à celui de Saint Chamand et le quartier nord.

L’objectif de la mission a été double :
– Sensibiliser les propriétaires (ville, bailleurs sociaux, copropriétés…) et les différents acteurs de la réhabilitation architecturale et urbaine (notamment dans le cadre du nouveau contrat de ville) à la qualité du bâti et de son espace environnant, afin de contribuer à la qualité des interventions à venir, qui porteront notamment sur la rénovation énergétique,

– Contribuer à la connaissance du patrimoine bâti et urbain de l’extra-muros pouvant conduire à une labellisation « Architecture Contemporaine Remarquable»  et plus largement diffuser cette connaissance auprès du public, notamment auprès de la population concernée.

En seconde phase, après un travail d’analyse du développement urbain d’Avignon et la réalisation d’un pré-inventaire, une mission complémentaire (pilotée par le CAUE de Vaucluse) a été confiée au groupement ATELIER SKALA (agence d’architecture et d’urbanisme) et SOLAIR (bet thermique, fluide et environnement) en vue de réaliser un travail monographique sur les 41 réalisations sélectionnées, ainsi qu’une base de données au format SIG.

Deux comités de suivi ont été constitués et se sont réunis régulièrement :

– Un comité technique restreint ayant comme rôle de définir collégialement les contenus techniques de l’étude,
– Un comité de pilotage élargi, réunissant l’ensemble des partenaires et interlocuteurs, ayant pour rôle de faire valider les différentes phases d’avancement de celle-ci.

Le dernier comité de pilotage, qui s’est réuni en février 2018, a consisté à présenter le travail achevé, et à lancer des pistes d’actions possibles pour chacun des acteurs ou partenaires, se déclinant de la manière suivante : diffusion, communication, sensibilisation, enrichissement de la connaissance, accompagnement du cadre réglementaire, constitution d’un outil de conseil au service des maîtres d’ouvrages.

Une première série d’actions, comprenant notamment la diffusion ainsi que l’hébergement de l’en-semble des données, sont en cours d’élaboration par la DRAC PACA, la Ville d’Avignon et le CAUE de Vaucluse dans une démarche partenariale.

RAPPORTS d’ACTIVITÉ

RAPPORT d’ACTIVITÉ 2018

RAPPORT d’ACTIVITÉ 2017

RAPPORT d’ACTIVITÉ 2016

RAPPORT d’ACTIVITÉ 2015

PLAQUETTES

ARCHITECTURE ACTIVE, MAISON PASSIVE

L’une des missions confiées au CAUE, par la loi sur l’architecture du 3 janvier 1977, est de conseiller les particuliers dans l’acte de bâtir. Un document d’informations techniques en matière d’économie d’énergie et de matériaux innovants a été publié. Cette brochure s’adresse donc aux particuliers qui désirent construire, restaurer ou agrandir une maison, aux entreprises, aux maîtres d’œuvre et, d’une manière générale, à tous les intervenants de la construction. Le but de cet ouvrage n’est pas d’être exhaustif, mais d’accompagner le lecteur dans ses projets de rénovation ou de construction, de faire en sorte qu’il se pose les bonnes questions pour acquérir les bons réflexes afin d’optimiser l’écologie, le confort et le coût de son logement. Construire propre, économe, responsable, respectueux de l’environnement et de chacun des citoyens.

de l’ARCHITECTURE au COLLÈGE

Cette publication constitue un témoignage de diverses actions menées en faveur de l’architecture par le rectorat de l’académie d’Aix-Marseille et la Direction régionale des affaires culturelles PACA, avec les professeurs d’Arts plastiques des collèges. En réponse à un besoin croissant de repères dans l’environnement des élèves, l’architecture figure au programme de l’enseignement des Arts plastiques au collège, et plus particulièrement en classe de troisième, depuis l’année scolaire 1998-1999.

A consulter à la DRAC et au CAUE.

CONSTRUIRE à CARPENTRAS

L’une des missions confiées au CAUE, par la loi sur l’architecture du 3 janvier 1977, est de conseiller les particuliers dans l’acte de bâtir. Un document d’informations techniques en matière d’économie d’énergie et de matériaux innovants a été publié. Cette brochure s’adresse donc aux particuliers qui désirent construire, restaurer ou agrandir une maison, aux entreprises, aux maîtres d’œuvre et, d’une manière générale, à tous les intervenants de la construction. Le but de cet ouvrage n’est pas d’être exhaustif, mais d’accompagner le lecteur dans ses projets de rénovation ou de construction, de faire en sorte qu’il se pose les bonnes questions pour acquérir les bons réflexes afin d’optimiser l’écologie, le confort et le coût de son logement. Construire propre, économe, responsable, respectueux de l’environnement et de chacun des citoyens.

CONSTRUIRE et RESTAURER à GORDES

La commune de Gordes, qui compte parmi les plus beaux villages de France, est très attachée à préserver son cadre architectural et paysager. Afin d’accompagner la réussite des projets d’aménagement, de construction ou de restauration, la commune a décidé l’édition d’une plaquette de conseil.

INVENTAIRE des ARBRES REMARQUABLES

Initié par la Direction Régionale de l’Environnement PACA dans le cadre du programme « Arbrem », un inventaire des arbres remarquables du Vaucluse est actuellement mené par le CAUE de Vaucluse en association avec le Syndicat Mixte Forestier et l’EPI.
Le travail, scindé en deux phases, consiste à aller sur place voir chaque arbre, enregistrer ses caractéristiques, le photographier et établir sa remarquabilité à l’échelle du département.
Ensuite, chacun d’eux fait l’objet d’une fiche descriptive qui ira enrichir la base de donnée déjà existante à la DIREN.
L’objectif de cet inventaire est d’inciter à la prise en compte de ce patrimoine arboré en recensant les arbres qui se démarquent par leurs caractéristiques physiques (taille, forme, rareté, …) ou culturelles (arbre marqueur du paysage, associé à un fait historique, objet d’une procession, …).
Effectué tant en milieu urbain que rural ou forestier, ce recensement permet aussi de témoigner de la grande diversité des espèces végétales présentes dans le département.

Sont définis comme critères de remarquabilité : individu exceptionnel par la taille et/ou l’âge; espèce rare, individu exceptionnel sur le plan botanique; alignements remarquables (hors alignements routiers); ensembles arborés remarquables de plus de 100 ans; association végétale ligneuse caractéristique d’un milieu naturel exceptionnel; arbres marqueurs du paysage ou témoins de conditions particulières du milieu; arbres associés à un bâti typique ou historique; arbres immortalisés par un artiste, associés à un événement mémorable, etc…

INVITATION à la DÉCOUVERTE du PETIT PATRIMOINE

Invitation à la découverte du petit patrimoine autour des villages de Bollène, Caderousse, Lamotte du Rhône, Lapalud, Mondragon, Mornas et Piolenc. Cette plaquette vous invite à découvrir un patrimoine rural particulièrement attachant et qui caractérise ce territoire vauclusien, porte de Provence, situé au nord-ouest du département de Vaucluse, réparti sur les cantons de Bollène et d’Orange-ouest. Ses villes et villages provençaux caractéristiques, constitués à partir du Moyen-Age, se sont développés à l’intérieur d’enceintes fortifiées, avant de s’étendre hors les murs et le long des voies, tout particulièrement au XIX° siècle.

En limite occidentale du massif d’Uchaux, les bourgs de Bollène, Mondragon, Mornas et Piolenc sont implantés sur les hauteurs. Les villages de Caderousse, Lamotte-du-Rhône et Lapalud se sont développés dans la plaine alluviale du Rhône.

GUIDE des VÉGÉTAUX pour nos VILLES et VILLAGES

Ce guide présente une sélection d’essences végétales particulièrement bien adaptées aux conditions climatiques du département de Vaucluse et permettant une gestion raisonnée et adaptée des espaces verts.
Le climat méditerranéen est dans notre département normalement caractérisé par deux à trois mois de sécheresse estivale.
La dernière décennie a montré une très nette accentuation des températures et des épisodes de sécheresse. Les réserves en eau connaissent ainsi d’années en années des étiages jusqu’alors jamais atteints. La conception et la gestion des espaces verts vont devoir s’adapter rapidement à cette nouvelle donne climatique.

GUIDE CONSEIL pour les COMMUNES de VAUCLUSE

Le guide s’adresse aux communes de Vaucluse dans le but de valoriser le cadre de vie : aménagement des espaces publics en espaces verts et gestion de l’eau.

Dernières ACTUALITÉS

RAPPORT d’ACTIVITÉ

Rapport d'activité - Architecture Vaucluse

PERMANENCE des ARCHITECTES
du CAUE

Contactez nos architectes

Organisme associé du Département de Vaucluse

Logo - Département de Vaucluse-CAUE de Vaucluse