PATRIMOINE BÂTI

Le département recèle un important patrimoine historique, ce qui en fait un des éléments essentiels de son attractivité. Aux côtés des services de l’Etat (DRAC, UDAP) et du Département, le CAUE accompagne les collectivités dans leurs projets de conservation, réhabilitation des différents édifices d’intérêt architectural ou historique.

L’emblématique digue de Caderousse qui ceinture le centre ancien médiéval sur 1716 mètres est un ouvrage hydraulique remarquable protégé au titre des monuments historiques. Edifiée au milieu du 19ème siècle par l’ingénieur Rondel en remplacement des levées de terre et des murailles du XIVème siècle, elle a encore aujourd’hui un rôle majeur de rempart contre les crues du Rhône.

A la demande de la Communauté de Communes du Pays Réuni d’Orange, gestionnaire de la digue au titre de la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations), le CAUE a réalisé une première expertise technique et patrimoniale de l’ouvrage.: évaluation de la valeur patrimoniale, état sanitaire général et critique de l’état de présentation.

L’étude CAUE a été présentée à un groupe de travail constitué des acteurs des deux compétences hydraulique (commune et CCPRO) et patrimoine (UDAP et DRAC/CRMH). Le constat est que la relative bonne présentation de l’ouvrage cache un degré élevé de dégradation ; l’absence d’entretien et des interventions inadaptées portent progressivement atteinte à la conservation de l’ouvrage.

Face à ce bilan sanitaire défavorable qui préoccupe aussi bien les services de l’Etat en charge de la conservation du patrimoine que la CCPRO concernée par la protection hydraulique, le groupe de travail a opté pour une approche novatrice qui se veut transversale. Une étude préalable complète va être commandée courant 2019. Elle intègrera autant les études hydrauliques réglementaires GEMAPI que les exigences en termes de diagnostic sur monument historique. De cette étude découlera une programmation de campagnes de travaux.

De plus, pour une approche globale et une vision à long terme de la gestion de la digue, un plan de gestion sera élaboré et mis en place. Ce document stratégique, né de la concertation de tous les acteurs, a pour vocation de donner un cadre qui permette de croiser tous les enjeux et les problématiques afférentes à l’ouvrage : usages et conflits, dossier d’entretien et maintenance courante, gestion des réseaux et espaces urbains, la question du paysage et son évolution, la valorisation touristique…

Avec l’assistance technique du CAUE, et en partenariat avec l’UDAP et de la CRMH, la CCPRO va donc lancer un appel à candidature pour désigner un groupement pluridisciplinaire (architecte du patrimoine et bureau d’étude hydraulique spécialisé) pour mener à bien cette étude préalable et ce plan de gestion.

Bien que non protégée au titre des monuments historiques, la chapelle Saint-Côme et Saint-Damien est un édifice du XIème ou du XIIème siècle particulièrement remarquable. Son chevet à trois absides, sa nef ruinée (ou inachevée) à l’aspect romantique et la transformation ingénue du transept d’origine en vaisseau central à l’époque moderne particularisent ce bel ouvrage roman. Consciente de l’état sanitaire inquiétant de l’édifice, la commune a fait appel au CAUE pour une expertise patrimoniale. L’étude a permis d’établir un premier diagnostic structurel afin de hiérarchiser et de phaser les interventions à prévoir : mise en sécurité d’urgence, confortement durable et mise en valeur. Le dossier transmis à la commune comprend une première évaluation du coût des travaux suivant différentes variantes. La mission du CAUE comprend également une assistance au choix d’un architecte compétent dans le domaine du patrimoine.

La chapelle Saint-Paul est un élément intéressant du patrimoine rural non protégé de la commune de Viens. L’édifice est situé au hameau de Saint-Paul, aux abords de l’ancien château et de la bergerie ; bien que rebâti intégralement en 1770, celui-ci, est semble-t-il, d’origine assez ancienne. Malgré des interventions récentes sur la couverture, la chapelle présente un état sanitaire préoccupant et nécessite a minima une intervention en conservation. La commune a souhaité engager une réflexion sur le devenir de l’édifice avec l’appui du CAUE. L’expertise patrimoniale a permis d’étudier la faisabilité technique des opérations de restauration et de réutilisation, et d’en estimer les coûts prévisionnels.

Le CAUE de Vaucluse a été chargé par le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC PACA) de coordonner et d’animer une mission d’étude documentaire et prospective sur les réalisations architecturales et urbaines remarquables et caractéristiques du XXème siècle de l’extra-muros d’Avignon. L’objectif de cette mission est :
– de contribuer à la connaissance du patrimoine bâti et urbain de l’extra-muros pouvant conduire à la labellisation au titre du « Patrimoine de moins de cent ans » des réalisations les plus remarquables, et plus largement diffuser cette connaissance auprès du public, notamment auprès de la population concernée ;
– de sensibiliser les propriétaires (ville, bailleurs sociaux, copropriétés, particuliers…) et les différents acteurs de la réhabilitation architecturale et urbaine (notamment dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain qui intègre les quartiers est et sud de la périphérie d’Avignon) à la qualité du bâti et de son espace environnant, afin de contribuer à la qualité des interventions à venir, qui porteront notamment sur la rénovation énergétique ;
– d’évaluer les possibilités de rénovation du parc bâti et de ses espaces extérieurs environnants.

Le travail de recherche documentaire consiste en l’élaboration de monographies portant sur 40 ensembles préalablement répertoriés, classés par ordre d’intérêt selon 17 critères et cartographiés par le CAUE. Le travail de recherche prospective consiste en la formulation de recommandations conduisant à une méthodologie d’élaboration d’un outil de conseil pour la gestion du parc bâti et de ses espaces extérieurs environnants.; ces conseils seront destinés tant aux propriétaires et aux maîtres d’ouvrage, qu’à la ville d’Avignon et aux services de l’Etat concernés. L’outil de conseil et ses recommandations pourront être régulièrement actualisés, suivant une logique d’évolution de la ville, de ses modes d’habiter et de ses différents usages.

Après consultation de professionnels qualifiés, le prestataire retenu est le cabinet SKALA d’Avignon, dirigé par Olivier Cadart, architecte, et associé au bureau d’études thermiques SOLAIR d’Aix-en-Provence. La mission, suivie par un comité technique, sera validée à mi-parcours et au terme de son déroulement par un comité de pilotage composé de représentants de l’Etat, des collectivités territoriales (ville d’Avignon, Grand Avignon, Conseil départemental, Conseil régional), des établissements d’enseignement supérieur et de recherche concernés, des bailleurs sociaux, d’associations, ainsi que de professionnels et de personnalités compétentes.

– Viens : réappropriation de la tour médiévale du château en vue de son ouverture au public
– Mornas : chapelle Saint Siffrein
– Piolenc : l’église Saint Pierre
– Cavaillon : animation Site patrimoniaux remarquables
Nos autres actions
– DRAC : pilotage et suivi de la mission documentaire et perspective sur le patrimoine du XX° siècle de l’extra-muros d’Avignon
– Sarrians : immeuble La Veillade
– Participation aux commissions locales d’AVAP de L’Isle-sur-la-Sorgue et Pernes-les-Fontaines
– Conseil Départemental : expertise de projets sur patrimoine protégé
– Goult : restauration des peintures murales Chapelle des thèmes
– Viens : diagnostic église
– Carpentras : document de communication sur les devantures commerciales

Dernières ACTUALITÉS

RAPPORT d’ACTIVITÉ

PERMANENCE des ARCHITECTES
du CAUE

Contactez nos architectes

Organisme associé du Département de Vaucluse