BÂTIMENTS PUBLICS

Selon le principe qu’il ne peut exister de bon projet que s’il existe un bon programme, le CAUE joue un rôle essentiel dans la définition, par les maîtres d’ouvrage publics, de leurs programmes de réhabilitation, d’extension ou de construction d’équipement.

L’élaboration d’un programme constitue ainsi un moment de débat riche et précieux pour l’avenir du projet. Il consiste à récapituler les usages actuels, les demandes des utilisateurs et des élus, et de les confronter avec les contraintes du site. C’est sur cette base qu’est construit le programme architectural, accompagné de son volet technique.

Une fois l’enveloppe budgétaire arrêtée, les financements peuvent être sollicités, tandis que le CAUE accompagne le maître d’ouvrage pour la consultation de maîtrise d’œuvre.

Installée en bordure de la Nationale 7, l’ancienne gendarmerie a été construite en 1962. Elle présente près de 600 m2 répartis sur deux niveaux de bureaux et logements sur un niveau garage. La structure bâtie est très contraignante car les cloisons sont quasiment toutes lourdes et structurantes. Son traitement avec loggias, murs pignons plaqués pierre rustique, emmarchement massif d’accès est bien représentatif de ces années de constructions. Désaffectée depuis quelques années, elle est utilisée partiellement par diverses associations et logements, dans des conditions de confort et de conformité très insuffisantes. La question posée au CAUE portait sur une éventuelle démolition, et donc sur la faisabilité d’un projet de rénovation lourde.

Après prise de connaissance des usages actuels et des besoins des différentes associations, un scénario a été proposé à la commission municipale. Le principe est de créer des salles de réunions ou activités pouvant accueillir une cinquantaine de personnes et de proposer des bureaux polyvalents avec possibilité de stockage individuels pour chaque association. Le scénario propose de conserver au maximum la structure du bâti principe de base du développement durable, d’éviter la démolition – reconstruction grâce à un principe d’aménagement d’un beau volume sous rampants au premier niveau en se libérant des combles. L’isolation des parois extérieures et la mise en accessibilité de tous les niveaux pour les personnes à mobilité réduite est également étudiée.

Au final après discussion, le choix de la municipalité sur un des scénarii a permis d’estimer une première approche de l’enveloppe financière à prévoir. Et c’est sur cette base que le CAUE a accompagné les services pour l’appel à candidatures qui a été lancé auprès d’équipes de maîtrise d’œuvre comprenant un architecte mandataire.

C’est le bureau Obrador d’Architecture qui a été désigné.

Du fait de l’ouverture à la construction de nouvelles parcelles, l’actuel groupe scolaire situé en bas du village ne va bientôt plus suffire. Plutôt qu’une extension, la municipalité envisage la construction d’un nouveau groupe dans le haut village. Cette installation permettrait de rééquilibrer le positionnement des services sur le territoire communal et redynamiser le village.

La question posée au CAUE portait donc sur la vérification des conditions de faisabilité de cette implantation en site très contraint. En effet le site envisagé est bordé par la colline et le massif forestier d’une part et le Cours d’autre part. Y sont installés actuellement différents bâtiments publics, hétérogènes.: un « mille clubs » des années 70, la bibliothèque et le centre de loisirs installés dans des bâtiments traditionnels XIX °s, un jeu de boules. L’ensemble est intégré au bâti villageois et particulièrement le bâtiment disposé sur le Cours qui présente un intérêt par son volume, et son identité évoquant un bâtiment public.

La mission a consisté à élaborer le programme architectural et technique, pour un établissement de trois sections maternelles et cinq sections élémentaires, une restauration, un centre de loisirs et ses annexes. Différents scénarii ont été envisagés pour installer les éléments du programme et les espaces de récréation sur le site. Il a été retenu le principe de démolition quasi-totale des existants et de reconstruction à partir du Cours de volumes situés en « U ». La proximité du Cours et des espaces naturels permet une ouverture des activités vers ceux-ci.

L’application de ce scenario a fait l’objet d’une estimation financière qui va permettre à la municipalité d’en envisager la programmation budgétaire puis de lancer le cas échéant les études de conception.

Les communes de Bédoin, Grillon, Mérindol, les Taillades, Villedieu et Visan ont sollicité l’intervention du CAUE pour les aider à dimensionner l’ampleur des travaux de réhabilitation de certains édifices communaux, notamment pour permettre un accès aux services de tous les publics. Après un diagnostic sommaire global, la vérification de la faisabilité du projet communal a consisté à mettre au point un scénario d’aménagement qui satisfasse la maîtrise d’ouvrage. C’est sur la base de cette hypothèse qu’ont été estimés les travaux avec un esprit de conservation maximum des éléments existants.

A Grillon, c’est l’atelier Obrador Architecture qui a été désigné pour assurer la maîtrise d’œuvre du projet de déplacement de la bibliothèque qui sera finalement construite à neuf en extension sud du groupe scolaire, à Villedieu, c’est Axel Collot qui a été choisi pour la rénovation du café du centre, à Mérindol c’est l’atelier Skala qui est en charge de la rénovation complète de la salle des fêtes, et enfin à Visan c’est le duo Armand et Coutelier qui a pour délicate mission de réaliser un projet de qualité pour le nouveau restaurant scolaire avec un budget très contraint, dans un ancien bâtiment agricole en vis-à-vis du groupe scolaire.

Soucieuse de la qualité de vie des étudiants et du personnel fréquentant le campus Hannah Arendt et après avoir réaménagé une partie de la cour principale, l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse souhaite poursuivre la requalification des espaces extérieurs du site Sainte-Marthe. La mission confiée au CAUE a concerné la cour nord qui est située dans la partie centrale du bâtiment principal et dont les revêtements de sol, l’éclairage et le mobilier sont à reprendre. Les orientations d’aménagement de cette cour devront permettre d’améliorer sa capacité d’accueil, notamment durant le festival d’Avignon, et optimiser sa gestion. Ce programme sera suivi d’une mission de maîtrise d’œuvre.

Sivergues est une petite commune rurale très touristique ; de nombreux visiteurs y viennent toute l’année se promener sur les multiples sentiers de randonnée pédestre qui sillonnent le massif du Luberon, vers l’Aiguebrun, le château de l’environnement de Buoux, vers le plateau des Claparèdes, sa pierre sèche et sa culture de lavande et, au-delà, vers la vallée du Calavon. L’aire de pique-nique et de parking communal est un point de rencontre et de départ, mais les promeneurs n’y ont aucun endroit pour satisfaire leurs besoins naturels. L’absence de toilettes publiques peut représenter un frein aux sorties et déplacements des personnes les plus faibles (jeunes enfants, personnes âgées, PMR…) et entraîner des nuisances et une pollution localisée. Chaque mois de juin, une fête est organisée sur cette aire : musique, danse, petite restauration, boissons. La nouvelle buvette permettra de pérenniser cet événement, voire de le multiplier, d’en faciliter son organisation et de lui donner un caractère « guinguette » propice à son attractivité. L’architecte retenu par la commune à l’issue de la consultation, est Agnès Achard.

– L’écoquartier de Peypin d’Aigues
– Rustrel : restructuration du bassin des plages et des sanitaires de la piscine municipale
– Buisson : aménagement d’un local technique
– Le Pontet : restructuration du groupe scolaire Pergaud
– La Ligue contre le cancer : aménagement de nouveaux locaux
– Jonquières : maison de santé
– Conseil départemental : accompagnement à l’élaboration de pré-diagnostics globaux pour les collèges
– Violès : rénovation de l’ancienne école
– Conseil Départemental : assistance pour la définition de ratios, pour la prescription de nouveaux matériaux et pour la démarche BIM
– Conseil Départemental : participation aux réunions de sélection de maîtres d’œuvres (centre routier d’Apt, collège de Vedène …)
– Mirabeau : participation au jury de concours pour le nouveau groupe scolaire
– Le Pontet : ateliers municipaux et pôle petite enfance
– Jury nouveaux locaux INRA
– Jury projet de MAS, l’Epi, Centre hospitalier de Montfavet
– Jury IME Merignargue, Centre hospitalier de Montfavet
– Jury rénovation médiathèque Jean-Louis Barrault à Avignon
– Althen-des-Paluds : groupe scolaire

Dernières ACTUALITÉS

RAPPORT d’ACTIVITÉ

PERMANENCE des ARCHITECTES
du CAUE

Contactez nos architectes

Organisme associé du Département de Vaucluse