[rev_slider alias= »partenariats-1″ /]

6000 km de lignes électriques moyenne tension quadrillent aujourd’hui le département de Vaucluse. L’habitat dispersé a favorisé le développement d’un réseau de lignes électriques et téléphoniques dense. Ces réseaux aériens ont un impact paysager fort qui affecte l’environnement quotidien des habitants en perturbant par exemple les perspectives visuelles (entrées de villes, panoramas, etc.). Les élus du Département de Vaucluse souhaitent favoriser l’enfouissement des réseaux aériens, principalement dans les secteurs sensibles, afin d’améliorer la qualité visuelle des paysages, déterminants pour la qualité du cadre de vie et l’image touristique du Vaucluse. Cette action vise à résorber « les points noirs paysagers » correspondant à une présence prépondérante des lignes électriques et téléphoniques nuisant ainsi à la qualité des paysages.

  • Dans un premier temps, le CAUE a élaboré une cartographie des zones de sensibilité paysagère à partir de différentes sources des données (Monuments classés et inscrits, AVAP, Secteur sauvegardé, Sites classés et inscrits). Cette cartographie établit des zonages correspondant à des secteurs faisant l’objet de protection réglementaire du fait de leurs qualités paysagères. En complément, ont été recensés les communes bénéficiant de du label « Plus Beaux Village de France », les AOC correspondant aux appellations Cru des Côtes-du-Rhône et enfin, à partir de l’Atlas des paysages de Vaucluse (version 2013), de la carte touristique de l’ADT 84 (2009) et du Guide bleu Provence des éditions Hachette (2013), les sites représentant un intérêt paysager ne faisant pas toujours l’objet d’une protection réglementaire ou d’un label.
  • Les différents zonages ont été superposés et agrégés afin d’obtenir une unique zone dite de « sensibilité paysagère » à laquelle nous avons ajouté une zone tampon de 500 mètres pour pallier au manque de précision des échelles de numérisation de certains zonages réglementaires et à la définition subjective des zonages issus des sources complémentaires. La zone tampon compense également cette notion d’incertitude liée aux limites d’un paysage et permet d’englober les routes départementales qui ne sont pas toujours prises en compte dans les zonages notamment réglementaires, alors que celles-ci sont situées à proximité et que les paysages correspondant à ces zonages sont donc perceptibles depuis ces routes.
  • Dans un second temps, a été mise en place une grille de lecture du paysage permettant d’évaluer le gradient d’impact de chaque ligne à l’échelle du champ visuel et ainsi définir quelles étaient les lignes à mettre en priorité « en discrétion ». L’évaluation du degré d’impact de la ligne est déterminée par le biais de trois variables distinctes.: la résistance de l’unité paysagère dans laquelle est située la ligne (capacité à recevoir la ligne ou à la dissimuler sans voir son caractère particulier se transformer), le degré d’insertion et/ou d’intégration de l’équipement dans le paysage observable et enfin, la durée de perception de l’équipement. Le degré de perturbation du paysage par une ligne électrique MT ou une ligne téléphonique relatif à chaque situation d’impact visuel identifiée ainsi que l’accumulation de ces situations augmentent d’autant l’impact visuel de la ligne étudiée.

Depuis la validation de cette méthode par le Département en 2016, le Service Routes fait appel à l’expertise du CAUE en amont de la réalisation de travaux sur les secteurs inclus dans une zone de sensibilité paysagère. Le CAUE évalue alors, à l’aide de la grille d’analyse, l’impact de la ou des ligne (s) présente(s) sur le tronçon concerné afin que les services du Département prévoient si nécessaire la mise en discrétion des lignes à l’occasion du chantier.

http://www.vaucluse.fr

Le CAUE a assisté le Département pour la mise en forme d’une plaquette de valorisation de l’image sur le logement social.

Cette plaquette a été distribuée aux collectivités du département et est utilisée comme support pédagogique pour favoriser l’émergence de nouveaux projets de qualité.

Le Département a adopté en 2008 une charte de qualité pour les parcs et quartiers d’activité. Actualisée en 2013, cette charte a pour ambition de soutenir les projets de création ou de requalification des parcs et bâtiments d’activités ayant une ambition d’attractivité économique tout en répondant à des objectifs de qualité paysagère, environnementale, architecturale et urbanistique.

Ce dispositif technique et financier prend la forme d’un accompagnement des maîtres d’ouvrage publics depuis la phase programmation jusqu’à la réalisation des travaux, avec pour objectif l’attribution du label ECOPARC VAUCLUSE qui garantit la conformité du projet avec les quatre atouts qualité de la charte ECOPARC :

Atout qualité 1 : Accessibilité, mobilité et sécurité,

Atout qualité 2 : Attractivité fonctionnelle et paysagère,

Atout qualité 3 : Qualité environnementale et énergétique,

Atout qualité 4 : Animation et gestion durables.

Le Département de Vaucluse s’appuie sur l’expertise du CAUE pour l’accompagnement des projets d’aménagement et l’élaboration d’avis formalisés concernant les dossiers de labellisation.

En 2018, ont été accompagnées la Communauté de communes Enclave des Papes- Pays de Grignan pour les aménagements intérieurs et extérieurs en façade nord de l’Espace Germain Aubert (commune de Valréas) et la Communauté de communes Pays d’Apt Luberon pour la création d’un tiers lieu destiné aux entreprises du territoire du Pays d’Apt Luberon sur la commune d’Apt.

Après la mise en service de la première section de la Via venaissia, voie verte ouverte à la circulation sur 7 km entre les gares de Jonquières et Sarrians, le Département va poursuivre les travaux cet automne 2015 pour rejoindre la gare de Loriol-du-Comtat. Ensuite, il est prévu de relier également, à plus ou moins long terme, Carpentras, Pernes-les-Fontaines, Velleron et au nord, Orange.

En 2014, la Région a financé à 80% une étude pour la requalification des sites des anciennes gares qui a été confiée au CAUE. Les suites concrètes de ce travail d’analyse consistent dans l’élaboration d’un programme trisannuel de travaux d’aménagement des gares, de leurs abords et de sécurisation des liaisons cycles aux alentours. Ce programme est appelé « Contrat d’axe » car il est consécutif à la réouverture de la liaison ferrée Carpentras /Sorgues / Avignon. Il prévoit une participation de 30 et 40% de la Région pour les opérations qui auront été reconnues comme pouvant favoriser la mobilité douce (cycles et piétons), le rabattement des usagers vers les gares SNCF d’Orange et de Carpentras, et l’aménagement qualitatif et patrimonial des sites.

Il devrait être signé prochainement pour un total de 500 000€ de subvention.

Concernant Jonquières, par exemple, le programme prévoit à maîtrise d’ouvrage de la Communauté de communes du Pays de Rhône et Ouvèze (CCPRO), la sécurisation des liaisons cycles depuis certains quartiers vers la Via (Genêts, Ramade, route de Causans). A l’identique des autres communes, ces travaux consistent dans l’aménagement d’une largeur réservée aux cycles et piétons et séparée de la chaussée par une barrière bois. Il est également prévu l’aménagement d’un point tourisme dans l’ancienne maison du garde barrière.

A maîtrise d’ouvrage communale, l’aménagement en bar à vin du rez-de-chaussée de l’ancienne gare, la réfection de l’abri voyageurs pour les boulistes, la réalisation de sanitaires accessibles à l’ancienne gare (avec une participation du Syndicat).

A maîtrise d’ouvrage du syndicat de la Via venaissia, la réalisation de pupitres d’interprétation paysagères et patrimoniales qui seront disposés le long du tracé, entre Jonquières et Pernes-les-Fontaines.

Les dossiers techniques et estimatifs détaillés ont été élaborés par le CAUE.

Diagnostique disponible ici

  • Le CAUE est un organisme associé du Département de Vaucluse – http://www.vaucluse.fr/
  • Le CAUE est administrateur de ADIL 84 – https://www.adil84.fr/
  • Le CAUE est administrateur de SOLIHA 84 – https://www.soliha.fr/
  • Le CAUE participe à différents projets aux côtés de VPA – http://vaucluseprovence-attractivite.com/
  • Le CAUE participe à différents projets aux côtés de l’association des Maires de Vaucluse – https://www.amv84.fr/
  • Le CAUE mène différents projets avec les CAUE de la région Sud CAUE 05 – https://www.caue05.com/,
  • 83 – http://www.cauevar.fr/, 13 – https://www.caue13.fr/
  • Le CAUE est adhérent de FNCAUE – http://www.fncaue.com/
  • Le CAUE mène différents projets avec ARPE – https://www.gouvernement.fr/arpe
  • Le CAUE participe à différents projets conduits par la Région Sud – https://www.maregionsud.fr/
  • Le CAUE mène différents projets avec le PNRL – https://www.parcduluberon.fr/
  • Le CAUE est adhérent de FFPS – https://www.ffpspeches.fr/
  • Le CAUE est adhérent de BDM Envirobat – https://www.envirobatbdm.eu/
  • Le CAUE est adhérent de AEPV – https://www.aepv.asso.fr/
  • Le CAUE participe à différents projets aux côtés de la DREAL PACA – http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/la-dreal-paca-r377.html
  • Le CAUE participe à différents projets aux côtés de la DRAC PACA – https://www.culture.gouv.fr/Regions/Drac-Provence-Alpes-Cote-d-Azur
  • Le CAUE participe à différents projets aux côtés de la DDT Vaucluse – http://www.vaucluse.gouv.fr/direction-departementale-des-territoires-de-r2081.html
  • Fédération française des professionnels de la pierre sèche – http://www.professionnels-pierre-seche.com/

RA 2018

– Participation au jury pour l’attribution du label Eco Parc piloté par l’ARPE

– Participation au jury de l’opération label « ville-nature/Intercommunalité-nature- Territoire Engagé pour la Nature » et du concours « capitale de la biodiversité 2019 »

– Représentation des CAUE de la région auprès de la Fédération nationale des CAUE

– Participation à divers groupes de travail organisés par la FNCAUE

– Groupe de travail parcs et jardins remarquables DRAC

– DREAL : commission Eco Quartiers et Sites

– Conseil Départemental, avenant à la Convention Cadre

– Association des élus du patrimoine de Vaucluse (AEPV)

– CORAC : associations de chantiers bénévoles

– Participation au jury Villes et villages fleuris

– Participation aux Conseils d’Administration de l’ADIL et SOLIHA

– Collaboration avec la Fédération française des professionnels de la pierre sèche (FFPPS)

– Partenariat avec le CAUE de la Drôme pour la coordination des missions d’accompagnement de la Communauté de communes Enclave des Papes et pays de Grignan

– Partenariat avec les CAUE Var, Hautes Alpes, Isère, Haute Savoie, Savoie et Drôme pour la mission Interreg sur les friches industrielles

– Rencontre avec l’ensemble des CAUE PACA, le CROA et Envirobat BDM

– DREAL, DDT : accompagnement des collectivités pour l’émergence de projets Eco Quartiers

– Ecole d’architecture de Marseille, studio de projets M1 et M2 à Gordes

– Participation au jury de l’opération label « ville-nature/Intercommunalité-nature- Territoire Engagé pour la Nature » et du concours « capitale de la biodiversité 2019 »

Dernières ACTUALITÉS

RAPPORT d'ACTIVITÉ

Rapport d'activité 2019

PERMANENCE des ARCHITECTES du CAUE

Contactez nos architectes

Organisme associé du Département de Vaucluse