Le prix départemental de l’architecture et du paysage, trophée CAUE, est destiné à récompenser un maître d’ouvrage, public ou privé, et son maître d’oeuvre qui, dans le domaine du cadre de vie, architecture, urbanisme ou environnement, a réalisé une opération de qualité particulièrement remarquable. Les critères de jugement sont la qualité du dialogue initié entre le projet et son site ainsi que l’originalité du programme, du parti conceptuel, de la qualité des ouvrages et leur mise en oeuvre.
En parallèle, un concours d’artistes vauclusiens est organisé selon un cahier des charges précis. Le lauréat se voit remettre un chèque et son oeuvre est alors offerte au maître d’ouvrage.

Les lauréats

Trophée 1995 : Commune de Rustrel, aménagement du château et de ses abords.Trophée 1996 : Commune de Gigondas, mise en valeur du haut village.
Trophée 1998 : Commune de Châteauneuf de Gadagne et Mistral Habitat, HLM Logis des Arquières.
Trophée 2000 : Commune d’Oppède, aménagement d’anciennes terrasses en parking paysager.
Trophée 2002 : Communes de Saint Pierre de Vassols, Crillon le Brave et Modène, aménagement de leurs traversées de village.
Trophée 2006 : Communauté de communes de Coustellet, construction d’un centre tertiaire communautaire à Lagnes.
Trophée 2010 : Région Provence Alpes Côte d’Azur, construction du lycée Lucie Aubrac à Bollène.
Trophée 2013 : Syndicat mixte du Bassin des Sorgues, Immeuble de bureaux
Télécharger les réalisations candidates trophée 2013

Trophée 2017

Télécharger les réalisations candidates Trophée 2017

Lauréat

Carpentras-Coulée verte

Ville de Carpentras : Aménagement de la Coulée Verte
Emmanuel Nebout (architecte), Alep (paysagistes)
Date de réalisation : 2013
Coût de l’opération : 11 000 000 € HT

Parmi les objectifs de cette opération figurait l’amélioration des liaisons entre les quartiers situés au nord de l’Auzon et le centre historique, en levant les obstacles topographiques par la création d’escaliers, d’ascenseurs et de passerelles, dont celle formant un arc franchissant l’Auzon. L’aménagement réalisé est destiné à toutes les mobilités : piétons, vélos, véhicules motorisés, personnes à mobilité réduite. En rive gauche de la rivière, un jardin offre un espace de jeux pour les enfants. En contrebas du boulevard du Nord, une grande treille plantée de glycines forme un tapis volant végétal couvrant un parking-douve enjambé par deux passerelles. En contrebas du cours de la Pyramide, le parking du Verger, à proximité de l’Espace Auzon, est planté d’amandiers. La nuit, on assiste à une mise en lumière rouge (couleur des tanneurs) des passerelles, en contrepoint du blanc chaud éclairant les remparts et la porte d’Orange en arrière-plan.

2ème prix

Médiathèque et ludothèque

Ville de Pernes-les-Fontaines : Médiathèque et ludothèque
Atelier Mosségimmig (architectes)
Date de réalisation : 2015
Coût de l’opération : 1 680 000 € HT

Cet ensemble contemporain réinterprète sans ostentation le vocabulaire architectural des fabriques et hangars du Comtat, encore nombreux aux abords des centres anciens. Le parvis ouvert sur le cours de la République est axé sur l’entrée, et bordé au sud par un jardin clos destiné au jeune public. Les espaces de consultation, lumineux, sont organisés autour d’un patio central ombragé en été; la salle de l’heure du conte, plus intime, offre une ambiance chaleureuse. Une salle polyvalente pouvant servir d’auditorium dispose d’un accès indépendant possible. A l’extérieur, les murs présentent un enduit fin en partie supérieure et un enduit peigné en partie inférieure; le confort thermique d’été est assuré par des brise-soleils à lames verticales de mélèze sur une grande partie des parois vitrées.


3ème prix

Avignon-Cabinets professionnels

Avignon – Sarah Bernard : Cabinets d’architecte et d’expertise comptable
Philippe Laurent (architecte)
Date de réalisation : 2013

Situé dans un îlot de verdure préservé entre Agroparc et l’aéroport, le bâtiment regroupant un cabinet d’expertise comptable et celui d’un architecte auteur du projet, a été implanté selon un relevé minutieux des arbres, en vue de les préserver. Le plan de la construction s’inspire du tracé régulateur du nombre d’or et du modulor de Le Corbusier. Le bâtiment présente une forte dualité correspondant à un concept bioclimatique abouti : épais mur nord doublé d’un bardage de bois brut protégeant du froid; paroi entièrement vitrée au sud protégée du rayonnement solaire d’été par un double débord de toiture et la généreuse végétation arborée; toit à pente unique inclinée vers le nord pour « lever » le mistral; plancher de bois surélevé par rapport au sol et rafraîchi par la circulation d’eau d’irrigation commandée par des martelières depuis un canal. Cette réalisation a obtenu le Grand prix du bâtiment durable en 2014.

Prix spécial du jury

Venasque

Commune de Venasque : Aménagement d’une bibliothèque et de logements en réhabilitation d’une maison
Florence Loup-Dario (architecte)
Date de réalisation : 2015
Coût de l’opération : 376 219 € HT (bibliothèque) – 179 397 € HT (logements)

Propriétaire d’une maison de village qui abritait des gîtes, la commune a entrepris sa réhabilitation pour l’aménagement d’une bibliothèque en rez-de-chaussée et la création de deux logements sociaux aux étages. Pour répondre aux besoins, une partie des locaux de la bibliothèque s’étendent dans une construction neuve, sur un terrain d’assiette contraint par son instabilité, son exiguïté et son exposition au soleil limitée à l’ouest. La construction neuve, qui s’ouvre sur un jardin de lecture à l’ouest, est couverte d’une toiture végétalisée, tandis que quelques ouvrages en pierre de Saint-Gens (acrotères, appuis et seuils)  et en ferronnerie (garde-corps, clôtures, logo de la croix de Venasque), donnent un caractère à l’ensemble. Le logement du 1er étage bénéficie d’une isolation phonique renforcée du plancher sur bibliothèque et d’un balcon sur une partie de la toiture de la bibliothèque.

Prix Envirobat BDM

La Boiserie -Mazan

Commune de Mazan / Communauté d’agglomération Ventoux-Comtat Venaissin (AMO) : Salle polyvalente « La Boiserie »
François Defrain et Olivier Souquet (Atelier De-So, architectes)
Date de réalisation : 2012
Coût de l’opération : 3 700 000 € HT

Cette réalisation apporte une réponse à divers enjeux posés par la programmation : créer un lieu d’urbanité au milieu d’un vignoble ouvert, implanter un volume bâti hors d’échelle par rapport aux constructions du village, et enfin, associer une salle de réception ouverte à un espace fermé correspondant à une salle de spectacles de 640 places. Ainsi, le bois brut s’est imposé pour la structure et les vêtures, l’isolation acoustique et thermique de la salle de spectacles étant assurée par de la paille compressée, tandis que les parois sont traitées en plâtre teinté dans la masse. Echappant à « l’architecture-produit », le projet a suivi une démarche alternative aux produits standardisés. La structure est en pin noir, l’intérieur de la salle en pin à crochet, le hall et l’extérieur en cèdre : tous ces bois du Ventoux ont été fournis par l’ONF et préparés localement, réduisant ainsi l’empreinte carbone de l’opération.

Démarche BDM niveau argent en phase « conception » et or en phases « réalisation et fonctionnement ».
Réalisation lauréate des Lauriers de la construction bois en 2012. 1er prix national de la construction bois en 2013.

Le Trophée

La Pierre

La Pierre, sculpture d’Emmanuelle Carraud