1. Contexte

Le CAUE de Vaucluse a été sollicité par des partenaires européens, pour participer à un appel à projet du programme de coopération transfrontalière européenne « Interreg Alpine Space » (priorité 3 « Un espace alpin où il fait bon vivre – OS3.1 Valoriser durablement le patrimoine naturel et culturel ») sur le sujet de la requalification des friches industrielles dans l’arc alpin.
Cette problématique fait partie des préoccupations des CAUE. Le CAUE de Vaucluse, dans le cadre de ses missions d’aide à la décision auprès des collectivités locales dans son département, assiste par exemple actuellement la commune de Fontaine-de-Vaucluse, les communes mitoyennes et les EPCI en présence, dans la mise en place d’une Opération Grand Site, qui comprend des enjeux de friches industrielles.

2. Candidature au programme Interreg Alpine Space, projet « Alpine Industrial Landscapes Transformation » – trAILs)

Une équipe de 11 partenaires répartis sur 5 pays du territoire de l’arc alpin (Allemagne, Autriche, Italie, France et Slovénie) a été constituée, a l’initiative des partenaires allemands, pour répondre au 3e appel à projet Interreg Alpine Space. Elle comprend des universités et collectivité locales allemandes (département université de Munich, chef de file du projet), autrichiennes, italiennes et slovènes et pour la France le CAUE de Vaucluse.

La proposition de l’équipe intitulée TransformAILs comprend la mise en place d’une base de données friches industrielles / différents modes d’approches selon les pays, préalable à l’élaboration d’une méthodologie innovante pour la transformation/requalification de friches industrielles, commune établie notamment sur des études de cas modélisables sur 4 sites pilotes (1 site pour l’Autriche, l’Italie, la France et la Slovénie).
Pour la partie française de l’étude, l’idée a été de réfléchir, notamment pour ce qui est de la base de données, à l’échelle des régions PACA et Auvergne-Rhône-Alpes (AURA), qui regroupent respectivement 3,5% et 18 % des friches industrielles répertoriées dans les inventaires nationaux français existants sur cette thématique (BASOL et BASIAS – Géorisques).

3. Les régions PACA et AURA observateurs du projet trAILs

Les Conseils régionaux PACA et AURA seront associés à titre d’ « observateurs »
(suivi de l’étude type comité de pilotage et relais des conclusions du projet dans les politiques territoriales / nationales).
La Région PACA est intéressée par le projet trAILs pour alimenter sa réflexion sur la mise en place d’une stratégie globale sur cette problématique. La Région PACA compte statistiquement assez peu de friches industrielles mais nombre de ces sites sont à enjeux forts (aspects patrimoniaux, environnementaux, potentialités de développement urbain, d’activités nouvelles…). La région AURA est intéressée par le projet trAILs en appui et complément de sa politique déjà bien établie autour de ces enjeux très conséquents pour son territoire (actuel programme régional ID FRICHES soutenu par l’Europe).

4. Les réseaux d’experts locaux et les collectivités intéressées, invités à participer à l’avancement du projet

Les DREAL PACA et AURA qui ont aussi été approchées, et les relais d’experts locaux, qui vont être informés (ADEME, EPF, CCI, CDT, CAUE, collectivités, associations…) seront sollicités pour participer à l’avancement du projet, aux réunions et animations France sur ce territoire PACA/AURA.
Pour la Région AURA, le CAUE de Vaucluse s’est déjà rapproché de l’Union régionale des CAUE AURA pour établir un relais opérationnel d’études avec ses CAUE membres. L’URCAUE-AURA s’est montrée sur le principe très intéressée.

5. Choix du site pilote

Lorsque le CAUE de Vaucluse a été sollicité par les partenaires européens, il avait en tête pour le site pilote, le site de Fontaine-de-Vaucluse (qu’il accompagne pour une Opération Grand Site) avec ses emprises et vestiges d’industries papetières. Il s’avère que le site a déjà été trop remanié et n’est plus assez en l’état de friches, donc n’est pas vraiment pertinent pour une expérience généralisable et transposable.

Le Département des Hautes-Alpes a été ciblé, et avec l’aide du CAUE des Hautes Alpes, un site de friches industrielles métallurgiques sur la commune de La Roche-de-Rame a été pré identifié. La commune et la Communauté de communes en présence, déjà en démarche pour les problèmes de dépollution de ce site, se sont dites très intéressées.

6. Planning

- Dépôt de candidatures auprès des instances européennes le 20 décembre 2017.
– Acceptation du dossier par les instances européennes en Avril 2018.
– Démarrage de l’étude en Mai 2018.
– Durée du projet : 3 ans, dont un workshop sur le site pilote en France prévu autour de février 2020 et des forums de restitution du projet en fin d’année 2020.