Pour mener à bien ces missions, le CAUE a mis en œuvre les moyens qu’il estime adaptés aux conditions locales. Ainsi, il bénéficie d’une taxe affectée (article 1599 B du code général des impôts) qui s’applique de plein droit dans toutes les communes, la taxe d’aménagement (TA).

Le reversement de cette taxe par le département permet d’assurer plus de 65% du budget.

Le reste se répartit entre les adhésions des partenaires publics et privés et le produit des conventions (CO) passées avec les collectivités adhérentes (25%) ainsi que les subventions ponctuelles (Etat, Région principalement).